_mg_9111

Beaucoup d’enfants vivent dans des communautés ou des logements sans eau potable. Leur alimentation est souvent très pauvre et les normes d’hygiène sont faibles. Nous essayons d’améliorer la situation pour les enfants en leur enseignant à mieux s’occuper de leur propre santé.

La situation

Une mauvaise alimentation et de mauvaises conditions sanitaires mettent les enfants à risque face aux maladies chroniques et aiguës, et d’infections. Ces maladies sont pourtant largement évitables. Mais, sur les sites sur lesquels nous travaillons, les soins de santé ne sont pas toujours accessibles. Les enfants de ces communautés sont également souvent victimes d’abus physiques et psychologiques. Même si nous ne pouvons pas lutter contre toutes les causes, nous essayons.

Le travail de Bolivia Digna

Chaque jour, nous fournissons de l’eau potable (en bouteille) et un goûter sain – des fruits, des légumes, des œufs, des biscuits complets, etc. Dans nos salles de classe, nous fournissons également du savon et de l’eau afin que chaque enfant puisse se laver les mains avant de manger, mais aussi une brosse à dent et du dentifrice.

graphique-healthy-snack

Nous organisons régulièrement des ateliers avec des professionnels locaux sur différents aspects de la santé – hygiène dentaire, alimentation saine, hygiène personnelle. Nous organisons des séances avec les enfants de prévention de la violence et d’autres formes d’abus. Il est important que les enfants connaissent leurs droits et responsabilités et qu’ils sachent quoi faire si leurs droits ne sont pas respectés.

Nous agissons également comme un organisme de contrôle. Nous surveillons les changements physiques, affectifs ou comportementaux qui pourraient indiquer un problème et intervenons si nous pensons qu’un enfant a besoin d’un soutien professionnel. Nous maintenons un réseau de professionnels légaux et de la santé qui offrent des services sans frais. Nous avons également un fonds d’urgence qui paie pour les soins médicaux et autres services que les familles ne peuvent pas se permettre.